eternal-sunshine-of-the-spotless-mind
eternal-sunshine-of-the-spotless-mind

Il y a de ces matins où on se réveille comme dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind avec une musique en trame de fond. Une musique pour ces matins nouveaux.

Un matin où on se dit qu’aujourd’hui ça va, qu’aujourd’hui on va y arriver. Que nos rêves ne sont pas déchirés. Un matin où l’écriture se veut automatique. Un matin où un café noir nous apporte réconfort et où on sourit pour un rien.

Un matin où on se rappelle la chanson de Berry sur ce qui nous permet de tenir, tenir, tenir debout et demain.

Prendre l’air / Parler à quelqu’un / Avoir l’air d’aller plutôt bien / Déjeuner, y penser au moins / Tenir, tenir, tenir, debout et demain

Cela peut sembler absurde, mais l’idée de s’imprégner de la grammaire italienne ou de prendre l’air pour aller chercher un croissant au beurre nous emplie de joie. Un matin où on se trouve jolie, après des jours à ne pas s’être lavé les cheveux. Un matin où l’on chante seule. Un matin où tout est possible.

On remercie Dieu d’être en vie, de ne s’être jetée devant un métro un jour où notre âme s’est emplie d’un épais brouillard. On remercie le médecin de nous avoir prescrit 60 mg de Prozac, 200 mg de Lamictal et 200 mg de Seroquel XR. On remercie notre famille et nos amis d’avoir été là pour nous permettre de tenir, tenir, tenir debout et demain. Et d’avoir du soleil plein la tête.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: