On y peut rien, on se sent lasse après l’amour. On a envie de se noyer sous un air mélodramatique.

Tu es libanais comme mon ex. Tu es agnostique, lui musulman. Vous ne pourriez pas être plus différents. Physiquement et psychologiquement. Tu ne sais pas ce que je faisais avec mon ex. Et pourtant, je l’aimais d’un amour véritable. On s’est dit toi et moi qu’on allait être des amis avec bénéfices (lire fuckfriends), que de toute façon on avait trop peu en commun. En fait, le noeud du problème est plutôt que je ne pourrai jamais être ta femme.

Je me sens bien chez toi, je ne te l’ai pas dit. Parce que je peux regarder Montréal toute nue de ton salon. Ça me lénifie. Ensemble, on rigole, on fait l’amour, on prend un café, on fait semblant. On oublie pour un temps. Puis la réalité nous rattrape, c’est inévitable. Et là, je sors de ton immeuble et je marche sur Guy plus seule que jamais. Heureusement le printemps m’enlacera bientôt. Incha’ Allah.

Je pense avoir mûri et pourtant je me demande encore ce que dois faire mon ex à ce moment. S’il est heureux. Sûrement. Sans moi. Et puis, je me demande combien d’autres personnes je décevrai. Je me demande si je serai toujours seule à mes trente ans. Je me demande si je ferai un enfant seule.

Peu importe ce qui arrivera, je t’ai demandé de me promettre de m’inviter à ton mariage. Je ne sais pas pourquoi, je tiens à rencontrer l’amour de mes amants. Je tiens à être là et à jeter un certain regard à mes anciens amants, un regard qui dit « je sais ». Parce qu’il y a des choses qu’on ne fera pas avec sa femme, on la respecte trop pour cela.

J’ignore pourquoi, mais j’ai cette fantaisie qui me tenaille: rassembler tous mes amants dans une même pièce afin qu’ils se rencontrent. Pour voir à quel point ils sont différents. Pour me détester de les collectionner, de les accumuler comme mes livres sur la psychiatrie, le féminisme ou l’islam. Mais ça n’est pas la même chose. Chaque personne, chaque amant laisse une empreinte dans notre vie. Et ça nous appartient. Le jour de mon mariage je ne dirai rien.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: