rinko-001-796x800
rinko-001-796x800

Je ne suis pas la seule à me sentir perdue devant autant de choix, tentée par l’interdit ou réconfortée par les illusions. J’ai terminé hier la lecture de quinze nouvelles littéraires signées par des trentenaires d’aujourd’hui et je me suis sentie lénifiée.  Amour et libertinage dépeint avec justesse nos amours d’aujourd’hui. Bientôt je vais me plonger dans L’Inconvénient, revue littéraire d’essai et de création, portant sur les « nouveaux » rapports amoureux. Parce que notre génération s’inscrit en rupture avec celle de nos parents où le libertinage était mal vu. Du moins, il s’agit de l’impression que j’en ai.

Plusieurs nouvelles m’ont marqué dans Amour et libertinage. Dans l’une d’entre elle, le narrateur cultive un potager singulier où poussent les idées. Bien que je n’ai aucun talent avec tout ce qui pousse, je me suis reconnue dans ses interrogations qui croissent dans son potager et plus précisément ses « si »:

Si j’avais à me suicider, comment je ferais? Si j’avais des enfants, comment je les appellerais? Si je pouvais revenir dans le passé, est-ce que ça serait pour baiser une dernière fois avec mon avant-dernière ex? Si ma blonde était moins là, est-ce que je l’aimerais mieux? – Mathieu Simard, « La licorne en short shorts rouges », Amour et libertinage

Dans l’un des romans de Kundera, L’insoutenable légèreté de l’être, il est dit qu’une fois ne compte pas. En effet, on ne saura jamais si la vie qu’on a menée elle la meilleure. On reste dans l’ignorance, l’obscurité. Sauf qu’on essaie de faire de notre mieux. On a pas le choix. Il faut vivre du mieux qu’on peut avant que la mort nous étrangle.

Dans mon billet précédent, j’étalais de sombres pensées. C’est que j’étais colère contre tous ceux qui ne m’ont pas aimé. Depuis, je me suis rendue compte que l’amour m’étreignait. À commencer par mes proches amis qui m’aideront à préparer ma soirée d’anniversaire. Ah oui, pour mes vingt-quatre ans je m’offre cent billets sur mon blogue. Il s’agit d’une manière pour moi de clore un chapitre de ma vie. Et maintenant, je suis prête à en entamer un nouveau. Celui des lendemains lumineux, du soleil plein la tête. Autrement, je suis devenue amie avec mon amant, ce qui a le mérite de dissiper l’ambiguïté qui flottait entre nous. Et puis, on s’est dit qu’on allait coucher ensemble tant et aussi longtemps qu’il n’aurait pas de copine et vice versa. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’a rassuré.

Autrement, j’ai recommencé à travailler. Je fais du tutorat auprès d’un enfant de dix ans. J’adore sa famille. Deux mères qui habitent ensemble, mais qui ne sont plus en couple. Celles-ci m’ont attendu pendant un mois, le temps que j’aille mieux, le temps que les symptômes dépressifs s’estompent. Elles se sont montrées très compréhensives. Il m’est difficile d’expliquer la relation que j’entretiens avec elles, disons que je suis leur amie. Elles n’hésitent pas à m’inviter à souper ou à me proposer un verre de vin. Je me sens bien avec elles.

J’ai hâte à mon anniversaire, bien que j’ai peur de vieillir. (Plus que six ans avant d’avoir des enfants, non?) Il y aura tous mes amis. L’année dernière, je célébrais en compagnie de mes amis et de mon copain. Ça me fait drôle. N’empêche, j’ai beaucoup changé, je crois m’être émancipée depuis bien que je suis toujours quelque peu perdue. Je suis toujours musulmane, mais non pratiquante. Je me questionne sur mon identité. Il n’y a plus de certitudes. D’ailleurs je me méfie de ceux qui savent où ils vont à vingt-quatre ans. J’aimerais les qualifier d’être hypocrites, mais peut-être est-ce que je les envie. Mais non, ma vie est un tableau inachevé et je ne me lasserai jamais d’y jeter des couleurs. Des teintes sombres comme des teintes claires.

* Photo Rinko Kawauchi.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: